• Gestion de patrimoine arboré
  • Respect des saisons d' interventions notamment pour l'abattage de vos arbres
  • Une équipe d'élagueurs professionnels à votre service
  • Spécialiste des travaux en hauteur
  • Entreprise d'élagage dans le Var depuis 1974
  • Rabotage de souches
  • Arboriste grimpeur qualifié « certificat taille et soins aux arbres »
  • Agréments phytosanitaire N° PAO1325 et N° PA05132

Actualité:

Le compost végétal issu de l'élagage

Le compost végétal créé à partir des déchets verts que nous amassons dans nos activités d'élagage, représente un engrais végétal riche.

Sud Elagages produit du compost végétal à La Crau

Compost végétalLe compostage est un moyen de valoriser les déchets verts en produit qui est une source de nutrition pour le sol et les plantes.

Cette pratique reproduit en accéléré ce qui se déroule naturellement dans les sols de nos forêts. Les déchets organiques nourrissent les organismes décomposeurs. Cette matière organique fraîche est alors transformée en sels minéraux et humus stable : le compost.tas de compost
Son utilisation et sa production locale (région de Toulon) à partir de matériaux issus de l’élagage minimise les émissions de gaz à effets de serre par une réduction des distances de transport.
Retrouvez les tarifs des différents produits proposés par Sud Elagages dans la plaquette tarifs téléchargeable ›.

Plateforme de fabrication du compostLe compost est un amendement organique qui joue plusieurs rôles: un rôle alimentaire qui réside dans la fourniture progressive des éléments nutritifs aux plantes cultivées, une amélioration de l’activité biologique du sol et une amélioration des propriétés physiques des sols (rétention en eau, rétention des ions des sols sableux, amélioration structurale, circulation de l’air).
L'élaboration du compost Sud Elagages sur la plateforme de compostage de La Crau est détaillée dans la documentation à télécharger ici ›.

Comment utiliser le compost végétal ?

Utilisations du compost végétal

Le compost végétal est un amendement organique qui peut être utilisé de diverses manières dans le but d'améliorer la structure du sol et donc ses propriétés physiques, chimiques et biologiques, mais il est surtout une alternative aux engrais chimiques, son humus stable permet de nourrir vos plantes.
Retrouvez nos conseils pour profiter au mieux des bienfaits du compost dans ce fichier sur l'utilisation du compost végétal ›.
Les professionnels du paysage, des espaces verts, les horticulteurs, viticulteurs, maraichers, arboriculteurs, mais aussi les particuliers peuvent tirer profit de l'utilisation du compost végétal.
Notre compost est analysé chaque année par un laboratoire indépendant Société Auréa Agrosciences à La Rochelle (voir leur site web) et répond à la:

 

Norme NF U 44-051 utilisable en agriculture biologique.

 

Résultats de l'analyse de notre compost maille de 20 mm à télécharger ›

Résultats de l'analyse de notre compost maille de 10 mm à télécharger ›

Résultats de l'analyse " ISMO" de notre compost maille de 20 mm à télécharger ›

 

Plantation et semis

Pour arbres, arbustes, rosiers… mélanger ¼ de compost et ¾ de terre.
Pour le semis de gazon, mélanger 15 à 20 l de compost par m2 et mélanger jusqu'à 10-15 cm de profondeur avant l'ensemencement.
En surfaçage
Pour l’entretien des arbres, arbustes, rosiers, plantes de terre de bruyère, plantes fleuries, enfouir le compost par griffage de mars à novembre.
compost fin pour les pelousesPour les pelouses, après scarification : utiliser du compost fin, environ 2 cm technique du terreautage.
Plantes d’intérieur, jardinières…
Les plantes d'intérieur, les jardinières et les corbeilles suspendues peuvent toutes profiter d'un mélange de terreau et de compost tamisé (choisir un compost fin, maille de 10 mm). Il peut également être utilisé en remplaçant les quelques premiers centimètres de terreau du pot par le compost.
Le compost peut être incorporé au support utilisé (terreau, terre, tourbe), à hauteur d’1/3 de compost pour 2/3 de support.
Le compost seul peut servir à faire pousser les légumes dans des contenants, et à cultiver les plantes à partir de graines.

Le compost en viticulture

compostage des vignesLes objectifs principaux de l’emploi de compost dans les vignes sont d’améliorer le taux d’humus du sol, sa capacité de rétention en eau, sa résistance à l’érosion et son activité microbiologique. La vigne en production ayant des besoins en éléments fertilisants plutôt modestes par rapport aux autres cultures, on privilégiera  donc les composts mûrs de déchets organiques plutôt ligneux, grossièrement criblés, riches en structure, améliorant le bilan hydrique du sol et le protégeant contre l’érosion, microbiologiquement actif.
Estimation des pertes d’humus des sols viticoles (sans apport d’amendement organique)
- 4 T/ ha par an dans les sols lourds
- 6 T/ ha par an dans les sols légers
Quantité de compost nécessaire pour compenser les pertes d’humus :
- Entretien : compost mûr 10T/ ha et par an ou 30 t/ha tous les 3 ans en automne après vendange et en hiver (le plus tôt possible à la chute des feuilles et au plus tard en mars).
-Avant plantation en fumure de fond : Apporter 6 mois à un an avant l’implantation des pieds de vigne, 40 à 100 T/ha afin de redresser le taux de matière organique du sol.

Horticulture

Utiliser un compost relativement mûr, avec une structure stable, moyennement  riche en sels, criblé moyennement fin, avec une bonne régulation du bilan hydrique, et ne fixant pas l’azote assimilable du sol.
Le compost est étendu à raison d’environ 10 T/ha sur la bande de plantation pour éviter le dessèchement, protéger contre l'érosion et limiter la levée des mauvaises herbes ; de plus, il apportera des éléments nutritifs tout au long de sa dégradation.

Maraîchage

Apporter tous les ans ou tous les deux ans 10 à 20 T/ha.
Le compost doit être mûr, criblé grossièrement, riche en éléments nutritifs assimilables, améliorant la structure du sol, avec une activité microbiologique équilibrée et un fort potentiel de suppression des maladies des plantes.
Il sera utile pour améliorer la structure du sol, éviter le dessèchement, protéger contre l'érosion et limiter la levée des mauvaises herbes, et pour apporter des éléments nutritifs tout au long de sa dégradation.

Arboriculture

compost pour arboricultureApport tous les 1 ou 2 ans : dose de 20 à 30 t/ha, utilisez un compost grossier enfoui dans les 10-15 premiers cm du sol en début de cycle. Un apport régulier contribue à l’entretien du stock en matière organique et la bonne structuration du sol.

Chambre d'Agriculture de la Région PACA (Lien)

Les Fiches "Matières Organiques"

Près de 2500 agriculteurs biologiques en Provence Alpes-Côte d’Azur se posent régulièrement la question de la fertilisation organique et des amendements utilisables en Bio. Les producteurs expérimentés ont des habitudes de fonctionnement et d’approvisionnement, ceux qui sont convertis récemment doivent faire évoluer leurs pratiques de fertilisation.
Le travail présenté ici fournira aux premiers des informations actualisées sur les gisements de matière organique dans leur région et aux seconds l’ensemble des connaissances de base. Et pour tout le monde, conseillers de terrain compris, un rappel des bonnes pratiques et une base de réflexion.
 
 
Les Fiches:
Issues de ce travail de synthèse, elles regroupent l’ensemble des informations nécessaires à 
l’utilisation des matières organiques disponibles localement, qu’elles soient brutes, sous-produits ou 
co-produits organiques ou composts commerciaux
(100 000 tonnes pour 31 plate-formes enquêtées sur la région).
Elles sont destinées aux conseillers techniques et animateurs ayant besoin de références techniques sur les amendements organiques, mais aussi tout particulièrement aux agriculteurs en attente de réponses :
 
- Quel est le rôle des matières organiques dans le sol ?
- Pourquoi et comment les utiliser ? 
- Auprès de quel fournisseur s’approvisionner ? 
- Quelles sont les contraintes réglementaires de la fertilisation biologique ?
- Comment pratiquer le compostage ?
 
Coordonnés par la Chambre Régionale d’Agriculture de Provence-Alpes-Côte d’Azur, 
plusieurs partenaires ont participé à l’inventaire régional et à la réalisation de ces fiches :
- les Chambres d’Agriculture des Alpes-de-HauteProvence, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes,  des Bouches-du-Rhône, de Vaucluse et du Var. 
- Bio de Provence,
- Orgaterre.
La coordination technique a été assurée par la Chambre d ‘Agriculture du Vaucluse.
Remerciement tout particulier aux sites de production de compost et aux différents relecteurs des fiches pour leur contribution.

Télécharger les fiches

n°4 Compostage : les principes
n°5 Compostage pratique
n°6 Fertilisation en Arboriculture
n°7 Fertilisation des Grandes Cultures
n°8 Fertilisation en Maraîchage
n°9 Fertilisation des Oliviers
n°10 Fertilisation des Plantes à parfum et aromatiques
n°11 Fertilisation en Viticulture
n°12 Broyats de branchages et Bois Raméal Fragmenté (BRF)
n°13 Compost des biodéchets des ménages
n°14 Compost d’écarts de tris et co-produits IAA
n°15 Compost de déchets verts
n°16 Compost de marc de raisin
n°17 Compost de paille de Lavande - Lavandin
n°18 Les engrais organiques
n°19 Fientes de volaille
n°20 Fumier de bovins et compost
n°21 Fumier d’équins et compost
n°22 Fumier d’ovins - caprins et compost
n°23 Grignons d’olives et compost
n°24 Le lombri-compost
06 10 90 75 55
04 94 00 44 85